/ utopies gravitaires

/ chorégraphique / espace  scénique / hier

Photo ARN

Ça

Deux corps en relation, un homme et une femme. Un corps vivant et un corps gisant, interchangeables.

 

Etre vivant, c'est être une tension, avoir une tenue. Notre corps comme stature, ce qui s'érige, une verticalité.

Au contraire, le corps inerte est affaire de tombeau; ne plus avoir de tonus, et l'on ne dit plus corps mais cadavre.

Ce qui est gisant, une horizontalité.

Nous sommes ce corps mortel qui à un poids, une intensité d'abandon et de retenue du poids.

Nous sommes l'incertitude d'un corps entre verticalité et horizontalité, nous sommes la profondeur qui est leur relation.

Duo au corps inerte

2 corps - socle en galva surélevé - ombres RVB

Photos ARN

Durée variable

Corps A: Laurent Chanel

Corps B: Mathilde Monfreux

Pontempeyrat / Aout 2012