ARN

/ utopies gravitaires

Photo ARN

Pi

circumambulation

corps - marche - cercle - films - scénographie - territoires - cycles

Pi est une circumambulation, une série de marches circulaires accomplies à l’intérieur de territoires eux même circulaires. Ces marches sont filmées selon des protocoles impliquant les cycles temporels. une action peut être publique ou non suivant la nature du lieu ou elle est produite. Il y a accumulation des marches passées lors des monstrations. Un journal de bord est rédigé lors de chacune des circumabulations.Trois épisodes ont eu lieu.

2004 / en partenariat avec le CRAC de Cherbourg

/ installation évolutive / lieux circulaires  / hier

Episode 1

 

Île du large - Fort désert circulaire - Bivouac de 2 jours - Marche longue de 9 heures sur le périmètre du fort - Film 16mm - Tenue d’un journal de bord.

L’action à eu lieu au moment ou la marée est la plus forte dans l’année c’est à dire aux vives eaux d’ équinoxe. La marche , délimitée par l’espace circulaire du fort, commença le matin au moment du début de la marée et finira 9 heures plus tard, soit trois heures avant  sa fin envisagée initialement (lors du repli de la marée soit environ 12 heures).

Avril 2004 / île du large / vers Cherbourg

Photo source web

l’île du large est une des deux îles St Marcouf, situées à environ sept kilomètres au large de la localité de Saint-Marcouf sur la côte est de la péninsule du Cotentin. Elle sest classée reserve ornithologique et abrite jusqu’a 30000 mille oiseaux, principalement des goélands et des cormorans. Sa superficie est d'environ 3 hectares et elle abrite un fort circulaire de 53 mètres de diametre.

Photos ARN

Episode 1 / Extrait du journal de bord

….. Le 7 avril au matin, cette fois ci les marins acceptent de nous convoyer et nous partons pour 20 mn de route maritime jusqu’à l’accostage difficile au travers les rochers.Un millier de goélands jacassent sur nos têtes.Une fois tout notre materiel débarqué, nous observons le fort et ses alentours. A mi hauteur du mur, il y a une corniche juste à hauteur d’échelle. Nous nous y hissons ainsi que tout le materiel. Là, nous hissons l’échelle pour la placer en équilibre précaire . Mathieu l’amarre tant que faire ce peu avec son attirail d’escalade avant de tenter la montée jusqu’au toit en pariant sur la précarité du système.Enfin tous sur le toit du fort!

Il est construit en creux avec deux étages de casemates facilement accessibles. Nous installons notre bivouac dans l’une d’elles.Un petit bâtiment faisant office de vigie est l’endroit rêvé pour placer la camera 16mm.Essais et installations terminés, nous espérons le beau temps pour le lendemain.

 

Le 8 avril au matin, nous nous levons, tous fatigués par le froid, l’humidité et l’incessant raillement des goélands, toute la nuit, le fort étant leur repaire nocturne.

 

La marche commence. L’espace choisi est le parapet en bordure du toit, large de 2 mètres. J’avance dans le sens des aiguilles d’une montre.

Mon objectif est de marcher pendant 12 heures , durée correspondant au flux et reflux d’une marée et chiffre adéquat. Pierre est en place sur la vigie. Il filme un photogramme à chacun de mes tours de cercle. Mathieu m’apporte régulièrement à boire et manger, comme pour un coureur cycliste, de temps en temps, il m’accompagne sur une portion de cercle. Je m’autorise à parler, à proposer ce temps dans une quotidienneté sans rituel précis. Je dois néanmoins m’arrêter brièvement deux fois pour pisser. Très vite, ma jambe droite me fait mal et les muscles des yeux et du coup me lancent. Le sol est parsemé de trous tous les cinq mètres; il est aussi légèrement incliné vers l’intérieur du cercle. Je pensais entrer rapidement dans un état hypnotique mais cela est rendu impossible par l’absolu nécessitée de garder une constante vigilance pour éviter tout faux pas, le vide étant à coté. …..

film 16MM / 60 secondes 

(1 photogramme par tour du fort pendant  9heures)

Epidode 2

Hôpital circulaire - Cherbourg - interventions et marches durant 1 semaine  - film d’1 heure en travelling - Vidéo - Tenue dun journal de bord.

Marches d’une heure à reculons à travers les couloirs circulaires (1semaine) L’action à eu lieu sur une semaine, avec une marche d’environ une heure chaque jour. cetta marche s’ est déroulée au rez de chaussée de l’hôpital, je traversais successivement différents services: Les consultations externes – les urgences secteur somatique et psychiatrique – le déambulatoire (la cafétariat) – un couloir vitré sur l’extérieur – la médecine D (secteur gériatrie)

Mai 2004 / hôpital Louis Pasteur/  Cherbourg

Plan en coupe de l’hôpital format A4

Une partie de ce hopital est un émicycle circulaire avec en son centre un jardin. Plus exactement un anneau car il manque une dizaine de mètres pour que les murs des batiments ne se rejoignent. Il fait à peu près 300m de circonférence.

Photos ARN

Episode 2 / Extrait du journal de bord

…..L’après midi, premier anneau dans l’hôpital. Sens de la marche: du service consultations externes à médecine D  Durée: 2h45 mn. Je marche en privilégiant une avancée constante du centre, les pieds s’adaptant en consequence. Je suis pieds nus, habillé en blanc.Tout en me laissant absorber les évènements extérieurs, je reste visiblement opaque à tout contact, mon regard est périphérique et l’impression globale est celle d’un corps fantomatique.

 

Samedi 29 Mai : Rencontre avec des infirmiers du service des urgences; certains ont été choqués, me prenant pour un psychotique et m’expliquant que j’en possède tous les symptômes. Un visiteur , m’ayant vu marcher la veille,, me parle d’art contextuel.

Deuxième anneau dans l’hôpital. Sens de la marche: du service médecine D aux consultations externes.Durée: 1h33 ( cercle interrompu par la fameuse porte n’ayant pas été ouverte à temps ).

A nouveau pris pour un psychotique lors du passage dans les couloirs des urgences, un visiteur est allé alerter la sécurité qu’un fou marchait dans l’hôpital.

 

Dimanche 30 Mai.:  Je decide d’effectuer la marche à reculons. Troisième anneau dans l’hôpital. Sens de la marche: du service consultations externes à médecine D. Durée: 1h

La marche est plus physique et plus difficile techniquement. Elle oblige à être plus tributaire de l’environnement, faisant confiance au ressenti et aux éventuels avertissement pour éviter un objet placé sur mon chemin. L’espace appel mon dos comme s’il s’engouffrait en moi, je me sens moins volontaire, plutôt guidé par le lieu au travers mon corps. Je decide de garder ce type de marche pour le film. Un infirmier me parle d’un patient psychotique qui courait en arrière dans la rue.

 

Lundi 31 Mai :  Repos

 

Mardi 1 Juin : Quatrième anneau dans l’hôpital / Premier jour de tournage. Sens de la marche : idem que la veille. Durée de la marche: 1h05.

Le dispositif est le suivant: Mathieu pousse un fauteuil roulant emprunté à l’hôpital dans lequel est assis Pierre, camera en main, je les précède à reculons. Ils avancent constamment mais en variant la distance entre nous ( la caméra est équipée d’un grand angle). Les réactions à notre passage sont enjouées, la proposition est redevenue compréhensible et acceptable. Il m’est très difficile de me concentrer, le fauteuil roulant s’approche régulièrement très près de moi et j’ai plus l’impression d’être repoussé par l’avant qu’attiré par l’arrière.  ……

Epidode 3

corps qui marche - rampe d’accés bateaux -marée descendante - structure circulaire motorisée - projecteur film - projecteur vidéo -écran mobile - éclairage amphibie  - 1 heure

La performance est publique, elle à lieu pendant le festival charivarue, à 23h et à durée 1heure durant laquelle j’ai effectué 4 tours de cercle, soit environ 150m. Ici, la circumambulation à réuni les 2 précédents films réalisés. Un travelling motorisé sur batterie à été construit pour accueillir un plateau comportant un écran et un projecteur, le tout sur batterie. l’écran diffusant le plan séquence de l’hôpital tourne dans le sens opposé de ma marche.

A cette période de l’année, les marée sont particulièrement intenses à Cherbourg et la pente de cette rampe pour mise à l’eau de bateaux permet d’accentuer ce flux. Ainsi, lors du premier tour de cercle de l’action, je marche avec de l’eau jusqu’aux cuisse alors que le dernier tour de cercle se franchit au sec.

Juin 2004 / port /  Cherbourg

Episode 3 / Extrait du journal de bord

…….Mardi 29 Juin / A 23h nous arrivons à Cherbourg et nous rendons sur la rampe du port. J’effectue des marques du niveau de la marée tous les quarts d’heures afin de suivre son évolution et tenter d’extrapoler sa position le jour de l’action……….

Photos ARN