/ utopies gravitaires

/ chorégraphique / espace  scénique / hier

Photo ARN

Ça

Deux corps en relation, un homme et une femme. Un corps vivant et un corps gisant, interchangeables.

​

Etre vivant, c'est être une tension, avoir une tenue. Notre corps comme stature, ce qui s'érige, une verticalité.

Au contraire, le corps inerte est affaire de tombeau; ne plus avoir de tonus, et l'on ne dit plus corps mais cadavre. 

Ce qui est gisant, une horizontalité.

Nous sommes ce corps mortel qui à un poids, une intensité d'abandon et de retenue du poids.

Nous sommes l'incertitude d'un corps entre verticalité et horizontalité, nous sommes la profondeur qui est leur relation.

Duo au corps inerte

2 corps - socle en galva surélevé - ombres RVB

Photos ARN

Durée variable

Corps A: Laurent Chanel

Corps B: Mathilde Monfreux

Pontempeyrat / Aout 2012